Le succès des communications bidirectionnelles avec votre enfant

L’un des défis les plus frustrants auxquels les parents sont confrontés est de communiquer efficacement avec leur enfant. Malgré les efforts pour ouvrir une communication bidirectionnelle et honnête de communication avec lui, nous devenons frustrés quand il semble que leur attention n’est pas uniquement centrée sur ce que nous avons à lui transmettre oralement. Pourtant, nous semblons trouver tout à fait acceptable de discuter avec lui tout en lisant le journal ou encore en travaillant sur l’ordinateur :). S’ensuit alors souvent un étonnement du fait que la ligne de communication bidirectionnelle ait été rompue avec lui.

 

Mais qu’est-ce qu’une communication bidirectionnelle au juste ? 

C’est une communication qui peut s’effectuer dans les deux sens. Se référer à l’article « Comment écouter votre enfant s’exprimer ? » qui a été publié le 21 juin pour quelques exemples de cas concrets.

Les enfants sont naturellement et facilement distraits et ne répondent pas toujours à nos sollicitations. Il est de la responsabilité des parents notamment de souligner l’importance des modèles positifs et de s’assurer que l’enfant apprenne que l’ignorance de la communication n’est pas acceptable. La prévention précoce, sous la forme d’instruction quant aux formes appropriées de communication, est la clé pour s’assurer que la non communication ne devienne pas une mauvaise habitude. Il s’agit de rester complètement et totalement concentré sur eux et la conversation.
Cesser de lire le journal ou le travail à l’ordinateur par exemple et se rendre dans une pièce où il n’y a pas de distractions afin d’offrir les meilleures chances à l’enfant d’être vraiment écouté.

Parler à l’enfant et lui expliquer dans des termes appropriés pour son âge comment il communique et pourquoi sa méthode ne fonctionne pas. Montrer à l’enfant comment communiquer efficacement, même lorsque les questions sont difficiles.

Etre un auditeur actif

Laisser l’enfant exprimer ses opinions, ce qu’il a compris d’une histoire par exemple et poser des questions pour s’assurer la compréhension de son point de vue ou de ce qu’il a compris de l’histoire.

Constance

Etre constant dans la manière de communiquer avec lui en envoyant le même message au travers de chaque interaction. Lui permettre de voir que l’on va attirer notre attention sur lui quand son comportement indésirable resurgira.

Les enfants restent des enfants et ils seront parfois distraits et ne seront pas communicatifs. Vous êtes l’expert de la connaissance du comportement de votre enfant et vous pouvez juger de l’amélioration de leur capacité à communiquer et à mettre des mots sur ce qu’ils vivent. La meilleure façon d’assurer les modes de communication saines est de modéliser des compétences de communication bidirectionnelles en lui montrant le bon exemple. C’est-à-dire en l’écoutant plus attentivement et en ayant un contact visuel avec lui lors de l’interaction.

Comment respecter les besoins de l’enfant ?

Les 10 commandements de l’enfant :

… pour les parents.

1. Mes mains sont petites; ne vous attendez donc pas à la perfection
quand je fais mon lit, quand je dessine ou que j’envoie un ballon.
Mes jambes sont courtes; ralentissez pour que je puisse vous
suivre.

2. Mes yeux n’ont pas vu le monde comme vous; laissez-moi l’explorer
en toute sécurité, mais sans interdit inutile.

3. Il y aura toujours des choses à faire à la maison, mais moi je ne
suis jeune que pour quelques années. Prenez le temps de m’expliquer
les choses, avec patience et bonne volonté. Ce monde semble si
merveilleux !

4. Je suis fragile, même si je ne le montre pas. Soyez sensible à mes
besoins, à ce que je ressens. Ne vous moquez pas de moi sans arrêt.
Traitez-moi comme vous aimeriez être traité ou, mieux, comme vous
auriez aimé être traité quand vous aviez mon âge.

5. Je suis un cadeau de la nature; traitez-moi s’il vous plait comme tel. Je suis responsable de mes actions, mais c’est vous qui me donnez
l’exemple et convenez avec moi de règles – avec amour.

6. Je suis petit et grandis chaque jour ! J’ai besoin de vos encouragements pour grandir. Mettez la pédale
douce pour les critiques. Souvenez-vous: vous pouvez critiquer
ce que je fais sans me critiquer, moi.

7. Donnez-moi le droit de prendre des décisions moi-même. Autorisez-moi à expérimenter l’échec, pour que j’apprenne de mes erreurs. De cette façon, je serai prêt à prendre plus tard les décisions que la vie me demandera de prendre.

8. S’il vous plaît, cessez de me comparer. Je suis unique. Si vous
avez des attentes trop fortes pour moi, je ne me sentirai pas à la
hauteur, et cela minera ma confiance en moi. Je sais que c’est
difficile, mais ne me comparez pas à ma soeur ou à mon frère.

9. N’ayez pas peur de partir ensemble pour un week-end. Les enfants
on eux aussi besoin de vacances, sans leurs parents – tout
comme les parents ont besoin de vacances sans leurs enfants.
En plus, c’est une façon de nous montrer combien votre relation
est forte et combien vous vous aimez.

10. Apprenez-moi la relaxation :
La méditation ou la prière. Montrez-moi l’exemple en vous
recueillant vous aussi. J’ai besoin moi aussi d’une dimension intérieure.

Texte anonyme, traduction, (c) 2002